fbpx
37 C
Bamako
jeudi, 6 mai 2021

Urd Niafunké : Diadié Sankaré remplace Soumaïla Cissé

Sur le meme sujet

- PUB -Intelis

L’annonce de l’élection d’Amadou Diadié Sankaré comme secrétaire général de la section URD de Niafunké n’est pas qu’un simple fait. C’est un évènement important pour le futur du parti, qui a fait un communiqué le 28 mars 2021 sur le sujet. Diadié Sangaré est en effet dans la bonne posture pour être le candidat de l’URD à la présidentielle à venir. Opérateur économique, il est resté longtemps dans l’ombre de Soumaïla Cissé avec qu’il partageait bien plus que l’appartenance à la même zone culturelle.

 

Pour certains, la fortune de Diadié Sankaré est aussi celle du fondateur de l’URD qu’il remplace maintenant en matière politique. Actuellement président du Conseil national du patronat du Mali (CNPM), Amadou Diadié Sangaré est en mesure de concurrencer les milliardaires entrés en politique comme Seydou Coulibaly de CIRA Mali et Aliou Boubacar Diallo de l’ADP Maliba. Il pourrait avoir le soutien de plusieurs hommes d’affaires du pays qui lui font déjà confiance.

La carte Diadié Sankaré arrange donc l’URD dont le président Salikou Sanogo a parlé d’une candidature à l’interne du parti pour la présidentielle de 2022 lors du dernier congrès de la formation politique. Non seulement le secrétaire général de la section de Niafunké a de l’argent pour battre campagne, il représente aussi une figure pouvant resserrer les liens entre les militants du parti qui semblent être plus que jamais soudés pour honorer la mémoire de feu Soumaïla Cissé.

On raconte que Diadié Sankaré et Soumaïla Cissé étaient des amis de longue date pour avoir grandi ensemble. Leurs relations d’affaires se fondent donc sur des bases solides. Par ailleurs, tout comme Cissé, Diadié Sankaré est bien aimé dans son Niafunké natal où il a fait de nombreuses réalisations au bénéfice de la population. Les habitants de la zone se souviennent de lui d’abord en tant que fils du terroir engagé pour la cause communautaire depuis de nombreuses années.

Par ailleurs, l’URD est une machine électorale dont la force pourrait servir son candidat à la présidentielle aussi bien qu’aux autres échéances électorales. Ce n’est pas un hasard si l’ancien ministre de l’Economie et des Finances d’ATT, Mamadou Igor Diarra, a récemment adhéré au parti. Pour beaucoup d’observateurs, c’est dans l’espoir d’être le candidat du parti à la prochaine présidentielle que le banquier a choisi le parti de la poignée de main, à en croire certaines sources.

L’arrivée de Diadié Sankaré coïncide avec une période où les partis politiques sont en ébullition pour marquer leur territoire. Au compte de l’URD, de nombreux cadres sont en train de sillonner le pays pour remettre en place les structures de bases qui sont importantes dans la conquête du pouvoir, ce qui passe par les élections de proximité.

Au nord du pays, l’URD consolide ainsi son influence notamment dans la région de Tombouctou. Le fief électoral de Soumaïla Cissé s’étend bien au-delà de sa région d’origine. Il appartient à présent à Amadou Sankaré de se mettre au service de son parti qui attend un second souffle après le décès de Soumaïla Cissé.

- Publicité -

Plus d' articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publications recentes