fbpx
26.2 C
Bamako
lundi, 25 octobre 2021

Transports : Le chemin de fer reprend vie

Après plusieurs années de léthargie faites de grèves et de polémiques, le transport ferroviaire est sur le point de redémarrer au Mali. Le gouvernement a annoncé le 29 juin 2021 des travaux importants sur l’axe Bamako-Diboli, mettant en garde les populations riveraines sur les dangers liés à la circulation du train et aux travaux. Cependant, les populations restent sceptiques au sujet du redémarrage réel du Traffic ferroviaire.

A la grande satisfaction de certains citoyens, le 29 juin, la locomotive CC2205 a effectué un essai de traction entre les ateliers centraux de Korofina et la gare principale de Bamako. Selon, un communiqué du ministère, la locomotive a continué jusqu’au niveau du GMS (Groupement Mobile de Sécurité) pour revenir à Korofina sans incident. Ces machines ont été réparées sur place par des techniciens maliens.

Selon le ministère des Transports, ces machines doivent permettre dans les jours à venir la reprise du trafic surtout avec l’achat de nouvelles machines par les autorités de transition. Toutefois des Maliens ont manifesté leur méfiance envers cette reprise du trafic ferroviaire. Les plus grandes critiques viennent surtout des travailleurs de la société du chemin de fer qui connait une crise profonde depuis plusieurs années.

Selon le gouvernement, le caractère spécifique des travaux en cours nécessite l’utilisation du matériel roulant et des engins des travaux de voie(Draisine) tout au long de la voie ferrée. « Par conséquent, il est demandé aux riverains de la voie ferrée et aux usagers des passages à niveau de prêter attention à cette phase extrêmement sensible des travaux engagés pour le redémarrage du trafic ferroviaire afin de prévenir tout accident ou incident, notamment sur les passages à niveau(PN) gardés et non gardés », souligne le communiqué du ministère des Transports.

Tout le monde est loin d’être content de cette annonce du ministère des Transports et des Infrastructures. Selon Dr. Tiéman Keita, un membre du collectif des cheminots, au lieu de vouloir relancer le trafic avec du matériel roulant ancien, le gouvernement aurait dû s’inspirer de l’exemple des pays comme le Sénégal. Pour lui, il serait mieux d’acheter de nouvelles locomotives et de moderniser les voitures et les infrastructures.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publications recentes