fbpx

Thé impropre à la consommation: Le promoteur du thé Achoura de nouveau sur le banc des accusés

Sur le meme sujet

- PUB -Intelis

L’alerte a été faite dans une note en date du 19 février 2021 par le Directeur général du commerce, de la consommation et de la concurrence (DGCC), invitant « instamment » les Directeurs généraux régionaux à « prendre des dispositions pour le retirer du circuit de la distribution le lot incriminé». Sur la même affaire, une note du Directeur général de l’Agriculture daté du 3 mars 2021, citant également la correspondance de l’INSP, instruit ses services régionaux de procéder dans leurs zones d’intervention à «un contrôle et saisie du lot n°JX403120046 du thé de marque

« Les investigations et analyses de laboratoire ont montré des traces de deux pesticides à des quantités dépassant le seuil tolérable dans le seul lot sus indiqué du thé Achoura », indique le document du Directeur général de l’Agriculture.

Des dénonciations récurrentes !

Ce produit alimentaire n’est pas à sa première dénonciation. L’on se rappelle qu’enfin 2020, le site Africa Kibaru dénonçait le thé Achoura qui serait aussi à l’origine de l’impuissance sexuelle et de l’éjaculation précoce au Mali et en Afrique. « Devenu indispensable en Afrique et surtout dans le milieu juvénile sans emploi, le thé vert est un excitant qui puise ses propriétés médicinales de ses ingrédients (vitamines, minéraux, oligo-éléments, catechines…) et de leur combinaison unique. C’est-à-dire, à l’état pur, le thé vert a des bienfaits pour l’organisme. Sauf que, par souci d’engranger des revenus, certains importateurs de cette herbe font des recommandations spécifiques à la conception en produit fini de leurs marchandises. C’est le cas du thé Achoura dont le pdg, un malien, a su prendre le marché grâce à une majoration excessive de l’acide aminé dans la composition chimique dudit thé. Cette composition chimique offre certes, à cette boisson un goût harmonique. Mais le hic c’est surtout l’effet secondaire pour l’homme. Chez la femme, on peut donc constater la réduction ou une absence observable de désir sexuel que les gynécologues ont du mal à expliquer ou justifier. Certains gynécologues conseillent aux femmes de soigner leur stress par des Dci à base de vitamines. Quant au côté des hommes, des officines chinoises ont depuis plusieurs années tiré la sonnette d’alarme sur des phénomènes de dysfonctionnements érectiles, caractérisé par l’incapacité à obtenir ou à maintenir une érection dans le temps, empêchant ou écourtant une érection dans le temps, empêchant ou écourtant l’acte sexuel. Au mali, le phénomène toucherait plus de 30 % des hommes âgés de 35 à 40 ans ou plus », écrivait le site.

Pour l’instant, le PDG du thé Achoura se défend comme il peut et crie à la méchanceté de ses concurrents qui chercheraient à nuire à sa société citée parmi les grands dans son secteur en Afrique.

www.investirmali.com

- Publicité -

Plus d' articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publications recentes