fbpx
33.2 C
Bamako
jeudi, 7 juillet 2022

Situation des droits des compressés et des retraités par anticipation : Ce que l’Untm reproche à Choguel

La plus grande centrale  syndicale du Mali, l’Untm, a tapé,  vendredi, du poing sur la table à travers une correspondance adressée personnellement au Premier ministre de la Transition, Dr Choguel Kokalla Maiga,  suite à son passage devant le CNT le 21 avril passé. Dans cette correspondance aperçue comme une missive, le centrale syndicale  exige du Premier ministre la résolution sans délai de la situation des droits des compressés et des retraités par anticipation.

« Autant vos prises de position pour le paiement direct des droits aux bénéficiaires, sans passer par les services de notaires et d’avocats ont fait merveille aux travailleurs, autant le jugement que l’on vous prête selon lequel les problèmes  des compressés et des retraités par anticipation ne sont pas prioritaires pour le Gouvernement  ont assisté le monde du travail », s’est indigné le premier patron de la principale Centrale des travailleurs du Mali dans cette correspondance. Et de rappeler qu’il s’agit des droits ayant des fondements salariaux d’ex-travailleurs  qui ont fait des sacrifices pour que les programmes d’ajustement structurel du pays ne soient voués à l’échec. « L’Etat étant une continuité en dépit de vicissitudes politiques, vous-même, faut-il le rappeler aviez ordonné en 2021 que les compressés  et les retraités par anticipation ouvrent des comptes en banque, d’où seront payés leurs  droits avant la fête de Tabaski. Cette décision donnait à notre Transition une crédibilité, une sympathie qui étaient largement  loués partout, y compris à l’étranger parmi nos compatriotes établis à l’extérieur », a rappelé le SG de l’UNTM au Premier ministre de la transition.

Dans la même foulée, même si on affirme que l’UNTM n’est pas  en odeur de sainteté auprès de l’actuel PM, cela n’a pas empêché son Secrétaire Général de clarifier au Premier ministre Maïga que : « des innocentes personnes sont privées de leurs droits acquis sur la base de leurs salaires qui ont des valeurs humaines incontestables ».

Dans sa correspondance, le patron de l’UNTM rappelle également que lors des discussions sur la trêve, l’UNTM a fait remarquer que : «  les droits des victimes des programmes d’ajustement structurel ne sauraient être gérés à l’aune de la trêve, mais qu’il fallait les apurer pour adoucir l’extraordinaire dénuement où les intéressés se trouvent ».

Katilé a aussi révélé que l’UNTM est brimée sous l’impulsion de l’actuel PM au sein du M5-RFP. Qui aurait demandé aux départements de faire la promotion des syndicalistes des organisations  qui ont fait ‘’selon le PM’’, la lutte pour le changement. « C’était le signal contre notre Centrale partout », a-t- il déploré, tout en signifiant que L’UNTM n’ayant aucun regret de ses prises de position d’hier à aujourd’hui, a fait pour le succès du changement, plus que nombre de protagonistes ayant agi dans l’ombre du M5-RFP. « Mais encore aujourd’hui plus qu’hier son seul  vouloir, sa seule mission historique est la défense des intérêts des travailleurs  et de ceux suprêmes du peuple malien. Ce qui n’est pas le cas pour les spécialistes de calculs politiques ».

Yacouba Katilé rappelle certains faits du PM, ses amis dans le gouvernement, dans le CNT et dans le M5-RFP qui jurent avec le droit et la liberté syndicale, partie intégrante des Droits humains fondamentaux. N’eut été cela, affirme son Secrétaire Général : l’UNTM aurait pu soulager le calvaire des fonctionnaires face à la cherté de la vie à travers des mesures consensuelles. «  Puis que c’est l’UNTM, vous vous y refusez », estime le SG de l’UNTM.

Après avoir touché du doigt le non-respect par le Gouvernement de ses engagements dans les accords du 5 février 2021, le patron de l’UNTM a décrié les charges indues aux autorités de la transition malienne. Pendant que, dira-t-il :«  A côté de chez nous, les charges publiques de la transition sont bénévoles, voilà une marque de patriotisme qui vous a manquée, vous et vos camarades ».

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publications recentes