fbpx
24.2 C
Bamako
dimanche, 26 septembre 2021

Recherches minières au Mali : La Société B2Gold empêche la promotion des investisseurs locaux, Moctar Ouane complice

Si l’exploitation minière par les investisseurs maliens a été un vœu toujours exprimé par la population afin que l’or du pays brille mieux pour tous ses enfants, il est aujourd’hui évident que le Premier ministre de la transition, Moctar Ouane ne partage pas ce rêve de la majorité des Maliens. Censé protéger et encourager les quelques rares investisseurs locaux qui ont osé investir dans le secteur des mines, le Premier ministre de la transition agit actuellement dans le sens contraire en se rendant complice de la dépossession d’un permis de recherches minières légalement obtenue par Little Big Mining, une société composée d’investisseurs maliens au profit de B2Gold. Il s’agit d’une société étrangère qui a plus de vingt ans d’activités minières au Mali et dont les Maliens, dans leur majorité écrasante, se plaignent du partage peu orthodoxe des bénéfices de ses exploitations minières qui n’ont presqu’aucun impact sur leur quotidien.

 Au moment où le Mali traverse l’une des pires crises sociales de son histoire qui tire essentiellement ses origines du fait du faible taux des initiatives économiques et industrielles locales, B2Gold, la société étrangère puissante dans le secteur des mines au Mali, veut décourager à tout prix les quelques rares investisseurs locaux audacieux. C’est ce qui se passe actuellement à Menankoto (Cercle de Kéniéba, Région de Kayes). La société minière canadienne B2Gold est en train injustement de chasser les investisseurs sur le site avec malheureusement la complicité du Premier ministre de la transition, Moctar Ouane. La question est de savoir qu’est ce qui motive cette réaction de Moctar Ouane à soutenir sur du faux des investisseurs étrangers au détriment des investisseurs locaux ? Qu’est ce qu’il y gagne, car aux dernières nouvelles, il aurait même annulé le permis de recherches de Little Big Mining. Et cela malgré que la question ait été tranchée par la section administrative de la Cour Suprême en faveur de de Little Big Mining. C’est dire que dans sa dérive, le Premier ministre Moctar Ouane va jusqu’à désavouer la justice malienne dans cette affaire.

Les faits

Pour rappel, le permis de recherche d’or de Manankoto avait été attribué à la Société Little Big Mining par le ministre des Mines, Lamine Seydou Traoré, le 24 mars 2021, et ce conformément aux dispositions pertinentes relatives aux procédures d’attribution des titres miniers de l’Ordonnance n°2019-022/P-RM du 27 septembre 2019 portant Code minier en République du Mali.

N’ayant pu obtenir ce permis malgré des procédés portant atteinte aux intérêts de l’Etat malien et malgré ses tentatives de corruption, la Société B2Gold avait introduit auprès de la Cour Suprême, une requête en référé administratif de suspension de l’arrêté du ministre portant attribution du permis de recherche d’or à la société bénéficiaire du permis de Manankoto.

Une requête rejetée par la Cour Suprême du Mali pour la seule, bonne et juste raison  que le permis avait été attribué préalablement à la Société Little Big Mining conformément aux dispositions pertinentes relatives aux procédures d’attribution des titres miniers de l’Ordonnance n°2019-022/P-RM du 27 septembre 2019 portant Code minier en République du Mali.

C’est cet Arrêté N°2021-1078/MMEE-SG du 24 Mars 2021 du ministre Lamine Seydou Traoré portant attribution du permis de recherche d’or et des substances minérales du groupe 2 à la Société Little Big Mining « LB-Mining Sarl » à Manankoto, dans le cercle de Keniéba, que le Premier ministre Moctar Ouane vient d’annuler, bien que conforme aux textes en vigueur et au mépris d’une décision de justice de la plus haute juridiction du Mali !

www.investirmali.com

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publications recentes