fbpx
26.2 C
Bamako
lundi, 25 octobre 2021

Recherches minières à Menankoto: Justice pour Little Big Mining !

Comme dire que le Ciel a horreur à l’injustice, Dieu semble faire la guerre de Little Big Mining à sa place contre la société minière canadienne, B2Gold.  Et comme la sentence divine, quand elle intervient, est plus sévère que celle des hommes, Dieu a entrainé dans la déchéance totale le gros et puissant soutien de la société minière canadienne, qui veut à tout prix gruger le permis d’exploitation minière légalement obtenu par des investisseurs maliens à Menankoto (Cercle de Kéniéba, Région de Kayes) sur le territoire malien. Il s’agit de l’ancien Premier ministre, Moctar Ouane qui, dans une injustice manifeste, avait annulé le permis d’exploitation minière attribué en bonne et due forme à la société malienne  Little Big Mining. Maintenant que la page Moctar Ouane est définitivement tournée, la justice recommande que les nouvelles autorités de la transition dirigée par le très respecté Colonel Assimi Goïta agissent rapidement pour remettre la société Little Big Mining dans ses droits acquis chèrement.

Pour rappel, c’est manifestement en violation des textes régissant l’activité minière au Mali et contre arrêt de la haute juridiction du Mali que l’ancien Premier ministre avait annulé le permis d’exploitation légalement obtenu par Little Big Mining.

En effet, conforment au code minier, le permis de recherche d’or de Manankoto avait été attribué à la Société Little Big Mining par l’autorité légale, à l’époque, le ministre des Mines Lamine Seydou Traoré, le 24 mars 2021. Ladite procédure d’attribution a respecté toutes les dispositions pertinentes relatives aux procédures d’attribution des titres miniers de l’Ordonnance n°2019-022/P-RM du 27 septembre 2019 portant Code minier en République du Mali.

N’ayant pu obtenir ce permis par la voie de la légalité et malgré ses tentatives de corruption auprès des services chargés de l’attribution du titre minier, la Société B2Gold avait décidé de donner un règlement judiciaire à l’affaire. Pour ce faire, elle a introduit auprès de la Cour Suprême, une requête en référé administratif de suspension de l’arrêté du ministre portant attribution du permis de recherche d’or à la société bénéficiaire du permis de Manankoto, à savoir Little Big Mining.

Mais sans compter la rigueur et le sérieux des magistrats de cette haute juridiction qui ont rejeté ladite requête.

Et comme pour montrer sa puissance financière et après avoir tout tenter en vain sur le terrain de la transparence, la société B2Gold s’est livrée à un spectacle  de corruption auprès de l’ancien Premier ministre, Moctar Ouane qui a mordu à l’hameçon.

C’est cet Arrêté N°2021-1078/MMEE-SG du 24 Mars 2021 du ministre Lamine Seydou Traoré portant attribution du permis de recherche d’or et des substances minérales du groupe 2 à la Société Little Big Mining « LB-Mining Sarl » à Manankoto, dans le cercle de Keniéba, que le Premier ministre Moctar Ouane a annulé quelques jours seulement avant sa destitution et malgré l’arrêt de la Cour suprême du Mali.

Ainsi la question que l’on se pose est la suivante : qu’est ce que les nouvelles autorités de la transition, qui annoncent la fin de l’injustice, attendent pour mettre un terme à cette injustice? En tout cas tous les regards sont tournés vers elles concernant ce dossier. Car, le maintien de la Société Little Big Mining « LB-Mining Sarl » dans l’injustice risque de décourager beaucoup d’hommes d’affaire locaux qui souhaitent investir au Mali. C’est pourquoi, elles doivent agir vite pour vider ce dossier dans lequel la société B2Gold n’a eu gain de cause que du fait de sa capacité de corrompre.

Pour preuve, il n’y a pas très longtemps, la société B2Gold chassait son Directeur pour corruption. Comme pour dire que chaque responsable d’une entreprise est à l’image de sa société.

En annulant injustement le permis de Little Big Mining, de surcroit une  société malienne et sur le territoire malien, l’ancien Premier ministre a causé du tort à tout le Mali. C’est tous les Maliens qui ont été trahis et qui risquent de ne pas voir l’or de Menankoto brillé exclusivement aux seuls Maliens. Il revient aux nouvelles autorités de la transition de le réparer ! A savoir : rétablir Little Big Mining dans ses droits.

www.investirmali.com

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publications recentes