fbpx
27.2 C
Bamako
mardi, 6 décembre 2022

Moussadeck Bally, fondateur du groupe hotelier Azalaï : « Au Mali, les opérateurs économiques souffrent à cause de l’embargo »

Quasiment, tous les secteurs maliens souffrent à cause de l’embargo imposé par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Union économique monétaire ouest-africaine (UEMOA). Lors d’un entretien réalisé par le JA, le fondateur du groupe Azalaï Moussadeck Bally a signalé la souffrance des opérateurs économiques à cause des sanctions.

Le chef en hôtellerie déplore les conséquences des sanctions économiques à l’encontre du Mali décidées par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest. Il exhorte les autorités de la transition à continuer à prendre des décisions constructives et urgentes visant à sortir de l’impasse actuelle. « Les conséquences préjudiciables des sanctions pour l’économie du pays, le bien-être de la population et les relations avec les partenaires financiers pendant le mois de Ramadan ont été très difficiles. La crise ukrainienne a, comme ailleurs, fait monter les prix des engrais et du carburant, devenus plus rares. Et ce, alors que le pays traverse déjà une crise depuis une décennie, entre les menaces sécuritaires, les deux coups d’État à quelques mois d’intervalle, la pandémie qui a provoqué dix mois de fermeture du pays et cet embargo qui engendre une hausse de prix ou parfois lui sert de prétexte’’, a-t-il dit. Rappelons que le Mali vit sous ces sanctions depuis 4 mois.

 

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publications recentes