fbpx
26.2 C
Bamako
jeudi, 28 octobre 2021

Mise en place du bureau consulaire : Tractations sous haute tension

Après l’élection des membres de l’Assemblée consulaire dans les différentes localités, la véritable bataille commence autour de la composition des bureaux. A Bamako il y a un consensus autour du président sortant Youssouf Bathily, mais il y a des tractations à l’intérieur pour occuper différents postes au sein du bureau. Ainsi, MadiouSimpara qui était 3è vice-président du bureau sortant de Bamako au titre de la section commerce veut devenir le 1er vice-président du nouveau bureau.

Pour faire cela, Mandiou veut se présenter sur la liste de la section industrie, étant le patron de l’usine NBB.Mais cette ambition du 3è vise président ne plait pas à certains qui estiment qu’il était inscrit sur la liste de la section Commerce avant. Par ailleurs, d’autres membres de l’Assemblée consulaires pourraient avoir l’ambition de se présenter à la présidence du bureau de Bamako.

D’autres tractations sont en cours pour des responsabilités au sein des démembrements de la CCIM dans la capitale. Ainsi, la Délégation régionale de la Chambre de commerce et d’industrie de Bamako actuellement dirigée par Cheick Oumar Sacko, le secrétaire général du Syndicat national des commerçants détaillants(SYNACODEM), est visée par trois(3) candidatures.

En plus de Cheick Oumar Sackolui-même, il y a CheicknèSympara, membre du groupement des commerçants qui étaient notamment opposés à JeanmilleBittar contre MalamineTounkaraen 2006. La délégationrégionale de la Chambre de commerce de Bamako est aussi visée par Harouna Kanté, un candidat peu connu du grand public.

A Ségou et Sikasso, le consensus existe également autour d’une liste unique. Par contre il y a deux listes à Gao, Tombouctou, Kidal et Kayes où les candidats ne se sont pas mis d’accord.

Pour Investir

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publications recentes