fbpx

Marché : Le prix plafond du KG de la viande respecté

Sur le meme sujet

- PUB -Intelis

Conformément au protocole d’accord qui a été signé mardi dernier par le ministre de l’Industrie et du Commerce, Mahmoud Ould Mohamed, et les syndicats nationaux des bouchers du Mali, le directeur régional du commerce, de la consommation et de la concurrence, Zédeon Dembélé accompagné du président de l’Association libre des consommateurs maliens, Abdoulaye Ballo, ont effectué une visite de terrain inopinée dans quelques marchés du District de Bamako ce lundi 12 juillet. Objectif: constater l’effectivité de la mise en œuvre du protocole d’accord.

Au marché de N’Tomikorobougou, les tables de vente de viande étaient vides. Seuls les bouchers Moustapha Souaré et Ali Bah se sont conformés au prix fixé par le gouvernement. Le prix de la viande avec os était cédé à 2.300 Fcfa le kg et sans os à 2.800 Fcfa.
Au marché de Médine Coura «Dossolo Traoré», les prix consensuels plafonds sont respectés. Le boucher Amadou Traoré a vendu le kg de viande avec os à raison de 2.300 Fcfa à la cliente Hadidiatou Maïga. «Je suis très heureuse de constater la baisse du prix de kg de la viande, surtout en cette veille de fête de Tabaski», a lancé Hadidiatou Maïga toute émue.

Khalifa Tangara, syndicat des bouchers au marché de Médine, a témoigné que depuis 10 heures, il n’y avait plus de viande dans le marché et certains étals étaient vides. Parlant de la cherté du prix des bœufs, notre interlocuteur de soutienir que rares sont les bouchers qui peuvent acheter les bœufs à un prix élevé. Au marché de Fadjiguila, presque tous les bouchers ont respecté les prix consensuels plafonds.

À la fin de ce périple, Zédeon Dembelé s’est dit satisfait de constater que les prix de kg de viande bovine sont respectés dans tous les points de vente visités. À cet effet, il a exhorté les bouchers qui n’ont pas encore adhéré à cette opération à les rejoindre tout en les assurant que leur subvention leur sera payée conformément aux dispositions du protocole d’accord. Avec le respect des prix consensuels plafonds, le président de l’Association libre des consommateurs maliens s’est dit très heureux et a remercié le gouvernement pour cette initiative. Abdoulaye Ballo a invité tous les consommateurs à dénoncer via le numéro 72 27 27 50 tout vendeur qui refuse de respecter les prix fixés.

L’Essor

- Publicité -

Plus d' articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publications recentes