fbpx
34 C
Bamako
jeudi, 22 avril 2021

Mali : le projet « Exploiter les Instruments Globaux et les Produits du Savoir » lancé

Sur le meme sujet

- PUB -Intelis

Le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Lassine Dembélé, a procédé le vendredi 02 avril au lancement officiel du projet « Exploiter les Instruments Globaux et les Produits du Savoir ». C’était dans la salle de conférence d’un Hôtel de la place.

Le  projet « Exploiter les Instruments Globaux et les Produits du Savoir » intervient dans la région de Kayes, le long de la frontière entre le Mali et la Mauritanie.D’un montant de plus de 43 millions FCFA pour le Mali, le projet  est mis en œuvre en partenariat avec le  Coordination nationale des organisations paysannes (CNOP) et le Association du Centre Sahélien de Prestation d’Étude, d’Eco-développement et Démocratie Appliquée  (CSPEEDA) pour une  durée d’un an. Son  objectif est de contribuer à l’amélioration de la bonne gouvernance de la terre et des investissements agricoles durables à travers un soutien durable aux décideurs politiques, aux petits producteurs et au secteur privé.

Le Président de la CNOP, Ibrahima Coulibaly, a rappelé le contexte dans lequel  intervient le projet « Exploiter les Instruments Globaux et les Produits du Savoir ». Car d’après lui les enjeux qui se posent dans des pays d’élevage extensif avec un cheptel énorme comme le Mali sont extrêmement lourds. Pour la simple raison, affirme-t-il,  que les ressources naturelles se sont beaucoup amenuisées sous la pression des  Hommes et du cheptel. « L’enjeu est de taille », a renchéri pour sa part, le président de l’APCAM, SanoussiBouya Sylla, qui dit souhaiter que cet atelier soit le départ de la capitalisation des savoirs de la population à la base.

Pour le représentant de la FAO, Issa Kéïta, chargé de programme par intérim de l’organisation onusien, le présent projet cadre parfaitement avec l’initiative « Main dans la Main » lancée en décembre 2019 par le Directeur Général de la FAO et qui vise à accélérer la transformation agricole et le développement rural durable afin d’éradiquer la pauvreté (ODD1) et de mettre fin à la fin et à toutes les formes de malnutrition (ODD2).

Le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Lassine Dembélé, a de son côté indiqué que,  la cérémonie de lancement a pour but de mieux faire connaître le projet dans sa conception, son organisation, les modalités de sa mise en œuvre, de sa gestion administrative et financière, de son suivi et de son évaluation. « Elle consacre en même temps le lancement technique des activités du projet », a-t-il déclaré. Avant de terminer, Lassine Dembélé a invité la CNOP à tout mettre en œuvre pour une exécution active du projet en vue de l’atteinte des objectifs visés.

Outre le Mali, cinq autres pays sont concernés par le projet. Il s’agit du Laos, du Libéria, de la Mauritanie, de la Sierra Leone et de la Tunisie.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

- Publicité -

Plus d' articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publications recentes