fbpx

Commune Rurale Hawa Dembaya (Kayes) : Les bons points du Maire Djibril Makan N’Diaye

Sur le meme sujet

- PUB -Intelis

Le Maire de la commune rurale de Hawa Dembaya dans la région de Kayes a présenté le bilan de trois ans d’activités. De 2017 à 2019, la commune a connu un changement positif en termes de réalisations sur plusieurs plans grâce à la vision et au leadership du maire, Djibril Makan N’Diaye.

Les domaines institutionnel, cohésion sociale, paix, administration, environnemental, assainissement, urbanisation, santé… connaissent une véritable mutation donnant à la commune rurale de Hawa Dembaya de Kayes, une image digne avec une nouvelle architecture de travail imprimée par ce dernier.

En effet, durant trois ans, plusieurs réalisations ont été opérées donnant à cette commune un nouvel élan dans cette région.

Au plan administratif

Des réalisations ont été faites dont une salle de délibération, construite et équipée alors que des travaux de construction d’une clôture sont en cours. De plus, en trois ans, le maire Djibril Makan N’Diaye, a respecté son cahier de charge avec l’organisation de trois (3) sessions ordinaires, trois (3) extraordinaires et six (6) restitutions publiques.

Faut-il rappeler qu’en 2017, les travaux de la mairie ont été achevés et la mairie a été équipée en matériel informatique avec des installations électriques des batteries solaires,….

Institutionnel

Au plan institutionnel, la mairie a élaboré et adopté le PDSEC, le plan d’investissement 2017-2018, tenu 18 registres et normalisé la régie dépense et recette. En 2018, les autorités communales ont accueilli le Président de République, tenu 4 sessions ordinaires et 2 sessions extraordinaires. En 2019, elles ont tenu 4 sessions ordinaires et une session extraordinaire, cinq restitutions. Selon le maire, une bonne collaboration  existe entre les différents sévices techniques. La mairie a également tenue le dialogue national inclusif mais aussi acquis sur fonds propre un numéro d’identification fiscal.

Agriculture, élevage et pèche et aménagement

Selon le bilan élaboré, il a été réalisé une clôture, remise de motopompe et la formation de quelques maraichers à Kounda. Dans le même temps, les travaux de construction d’un périmètre de (4) hectares ont été effectués à Lontou. Une étude de faisabilité des périmètres de Séroumé, Médine, Komontra et Lomba Noumoubougou réalisables en 2021, indique le rapport triennal. La Mairie a également acquis 4 cages flottantes pour les femmes de la commune en pisciculture et aménagé des périmètres à Kaffa, fatoula et Lomba.

Des femmes ont été formées aussi en aviculture, pisciculture, embauche bovine et ovine.

Urbanisation

En termes d’aménagements urbain, la mairie a procédé à l’acquisition de 59 lots dans le lotissement et l’électrification du Fort de Médine. L’école de Séroumé a été équipée en tables banc  de même qu’une formation continue en informatique pour les élèves est mise en place par les autorités communales.

La mairie a aussi poursuivie sa politique d’électrification des hameaux dans les localités de Séroumé, Fatanama, Komontra, Embrachement, Medine Koura et Kali. Grâce à l’appui de la présidence de la République, la mairie a pu construire la clôture du cimetière royale de Médine. Un système de drainage des eaux de pluie a été réalisé à Kounda et 2 parcelles de 12 hectares lotis à Médine. Elle a aidé au payement de la facture impayée par l’Albatros et recasement du village de Kéniou impacté par la forêt classée.

Santé

Grâce à la mairie, les centres de santé des localités de Lontou, Médine et Lomba ont obtenu un appui conséquent dans le domaine de la malnutrition, et l’appui de la pharmacie du CSCOM, construction d’un bloc d’hospitalisation et d’un hangar au CSCOM de Lontou pour la vaccination.

La mairie a également installé un incinérateur-équipement de salle-point d’eau, construit une salle de prise en charge des diabétiques….. De plus, sous l’impulsion du Maire, l’Albatrox a aidé au recrutement d’un médecin, deux infirmiers et deux matrones pour les centres de santé de Lomba et Médina et à l’achat d’une ambulance, d’équipement de l’ASACO et  frigo en panneau solaire grâce à l’appui de l’Albatros. La mairie a prévue également l’ouverture d’un centre de santé à Séroumé.

Hydraulique

Depuis trois ans, les autorités communales assurent la formation continue des quatre (4) réparateurs de pompes à motricité humaines ainsi que le démarrage de la construction du château d’eau de Lontou. Par contre l’étude de forage à Boteguekourou et l’étude d’eau à Kéniou ont été négatives. Cependant la mairie a réalisé l’analyse de toutes les eaux à usage de consommation et construit un château d’eau de 40M3 pouvant ravitailler 2000 personnes.

Désenclavement

Dans le domaine de désenclavement, la mairie a appuyé le village de Fatola dans l’acquisition d’une pirogue pour faciliter la traversée du fleuve. Il a été procédé à l’achèvement de la piste rurale de Kéniou Goudron également, aménagement de la route nationale N°22 à l’intérieur et celle qui facilite l’accès au fleuve à Médine,  la route de Kaffa-Bangassi et l’aménagement des berges de Médine entre autres.

Paix, Sécurité et cohésion sociale

La mairie a participé à la sensibilisation des populations à travers des émissions radio sur les notions de paix,  sécurité, cohésion sociale, développement rural et la bonne gouvernance. Pour plus d’efficacité, la radio de la commune a été dotée d’un nouvel ordinateur et d’un mixeur par la mairie pour améliorer les conditions de travail. Ensuite, des travaux d’aménagement du local abritant la radio ont été réalisés et procédé à la mise en place d’un comité de gestion.

Les négociations ente la mairie et la SEMAF ont facilité la construction dans les villages de Lontou et Bangassi, une clôture du terrain de foot, de deux hangars et la réparation de la pompe et la Mosquée. La mairie a également exécuté des issues des négociations ayant abouti à la construction d’une addiction d’eau à Lontou.

De même, grâce au leadership du Maire Djibril Makan N’Diaye, la mairie a pu obtenir à la suite d’une négociation avec l’OMVS un montant de 30 000 000 Fcfa pour la construction d’un centre de jeunes et l’affectation d’une somme de 25 000 000 Fcfa pour financer les plusieurs projets des femmes casseuses de pierres de la commune.

Toutefois, la mairie maintient le cap sur la sensibilisation trimestrielle de la population sur la cohésion sociale, et la sollicitation des sages pour leur implication dans la gestion de tous litiges y compris la question de la transhumance.

Education

La mairie dans sa politique de l’école pour tous, a appuyé toutes les écoles de la commune en matériel didactique (Craies, cahiers de préparation des maîtres et la dotation des enfants démunies…). Dans sa politique de développement, elle a réalisé la clôture  au niveau des écoles de Lomba et Kounda et construit trois salles de classe à Séroumé. La mairie a aussi construit six (6) salle de classes et une direction équipée dans la localité de Kéniou. Par le biais de l’Albatros, il a été organisé un gala de charité à Bamako pour doter 2175 élèves en livre.

La mairie a appuyé les initiatives et projets de développement des jeunes dans la commune, participé au projet d’étude de construction de maison de jeune à Lontou et d’une salle de conférence à Madine et enfin la signature d’une convention de construction d’un centre des jeunes à Bangassi. Elle a aussi doté les écoles en tables bancs et matériel didactiques  et en cours de remédiation et de vacances.  Dans le cadre social, il a été procédé à l’insertion des personnes en situation d’handicape et des personnes démunies.

Environnement

Dans sa politique de préservation de la biodiversité et surtout des espèces animaliers en voies de disparition, la mairie à créer un parc zoologique mais aussi procédé au reboisement et mené des actions contre l’érosion.  Elle a réalisé le reboisement dans 7 villages (Medine, Lontou, Bangassi, Konda, Mamoutouya, kaffa et Kéniou). Elle a réalisé le reboisement de 14 hectares dans la gomme arabique dans la commune ADRS et Albatros. Il a été procédé au dédommagement de la population impactée par la ligne Manantali II avec l’implication de la Mairie, OMVS.

Activités féminines

En 2017, la mairie a organisé plusieurs activités féminines dans la commune rurale de  Hawa Dembaya telle que la journée plénière des femmes, journées nationales des femmes rurales du Mali et la journée de l’alimentation, formation des femmes de la commune en teinture et saponification, formation des femmes en montages de projet et l’étude de trois périmètre dans les localités de Lontou, Bangassi et Fatola.

Tourisme et culture

La mairie a élaboré un plan de gestion du Fort de Médine dont les 60% des recettes sont versées à la mairie. Elle a redynamisé le syndicat d’initiative  et un projet de campement touristique. Elle a proposé l’organisation d’un festival Haw- Dembaya-logo-Diamou et Bafoulabé en remplacement du festival Medine-Tamba pour plus de gestion du patrimoine culturel. La mairie a également annoncé un plan de gestion du patrimoine en phase d’étude.

Il a été prévu par la mairie, la construction du box d’informations touristiques, la construction d’un campement touristique qui sera cogéré par la mairie et le CRK, une salle de conférence dans le Fort de Médine. Elle envisage réaliser un inventaire touristique Haw- Dembaya, Logo, Diamou, Bafoulabé  et Liberté Dembaya et Kayes. Mais sur le pan religieux, il est prévu la construction d’un Zavia à Médine El Hadj Amadou Fofana.

Binadjan Doumbia

- Publicité -

Plus d' articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publications recentes