fbpx

Chambre de commerce : Les atouts de Youssouf Bathily

Sur le meme sujet

- PUB -Intelis

Le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM), Youssouf Bathily ne manque pas d’initiatives pour fédérer les commerçants et les industriels du Mali. Dans une démarche solidaire, il est allé vers ses collaborateurs qu’il a démarché un à un pour construire une liste commune. «J’ai proposé une liste commune pour que toutes les tendances soient impliquées à l’Assemblée consulaire. Avec plusieurs listes, une seule passe et tous les membres des autres listes tombent. Cela est un peu frustrant », explique le président de la CCIM, en expliquant l’historique de la CCIM.
C’est ainsi que Youssouf Bathily a personnellement rencontré toutes les associations et syndicats représentants les différentes sectionsde la CCIM :la section commerce, la section industrie et la section service. L’intérêt de ce consensus a été l’organisation de l’élection des membres de l’Assemblée consulaire sans problème dans la capitale. «J’avais demandé aux régions de faire la même chose, mais toutes les régions ne sont parvenues à un accord sur une liste commune », a-t- il commenté.
Le plan de Youssouf Bathily est de fédérer les programmes de toutes les tendances pour travailler sur la base d’un partage de programmes. « On demande par exemple à Kayes d’apporter son programme et on l’introduit dans notre plan de mandature pour 5 ans », a indiqué le président de la CCIM qui connait comme le fond de sa poche cette structure représentative des industriels et commerçants du Mali.
Il y a apporté des innovations au cours de son premier mandat. Et l’homme d’affaires a la chance de remettre ça en se faisant élire pour un mandat second mandat. Il a toujours avec lui la majorité écrasante des membres élus de l’Assemblée consulaire ; il a inscrit à lui seul plus de 330 personnes sur les listes électorales.
Après plus de 13 ans d’expériences dans la gestion de la CCIM aux côté d’autres présidents, il a été témoin de l’évolution de la gestion des autres, tirant les leçons de leurs atouts et faiblesses. C’est pourquoi il a apporté une touche particulière dans les régions notamment où il a construit des bureaux pour les représentations locales. « On a construit 5 délégations sur 8 dans les régions dont Kayes, Segou, Tombouctou et Gao. Notre programme était basé sur les infrastructures à 70% ».
Youssouf Bathily a également fait des marchés dans plusieurs endroits, construit un centre de formation professionnel à la CCIM de Bamako et apporté des équipements et aménagé le Parc d’exposition de Bamako en hissant la FEBAK à un niveau international. Il a aussi donné des véhicules de fonction à tous les présidents régionaux pour leur permettre d’effectuer des missions sans louer des véhicules. Selon certains membres de la CCIM, en 15 ans Youssouf Bathily a fait mieux que ce qui a été fait pendant plus de 50 ans.

www.investirmali.com

- Publicité -

Plus d' articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publications recentes