fbpx
26.2 C
Bamako
lundi, 25 octobre 2021
- Publicité -

CATÉGORIES

MANAGERS

Reconnaissance du mérite : Komé Cessé décoré Officier de l’ordre national du Mali

Le Président Directeur Général de KOIRA HOLDING, présente au Mali et en Côte d'Ivoire à travers les hôtels Radisson Blu et Sheraton, Komé Cessé...

CCIM : Une équipe de milliardaires s’installent avec à sa tête Youssouf Bathily

La Chambre de commerce et d’industrie du Mali(CCIM) vient de renouveler son bureau. Réélu pour un second mandat, à une majorité écrasante par ses...

Election du président de la CCIM : C’est aujourd’hui au CICB à 10 heures

Le Ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Promotion des Investissements, informe les élus Consulaires du scrutin du 17 janvier 2021, que compte...

CNPM : Amadou Diadié Sangaré multiplie les contacts

Le nouveau président du Conseil national du patronat Mali (CNPM), Amadou Diadié Sangaré multiplie les rencontres avec les acteurs du secteur. Après plusieurs rencontres...

Maison de la Presse : DAK s’en va, Danté s’installe

La 11ème assemblée générale ordinaire de la Maison de la Presse du Mali, tenue le samedi 23 janvier 2021, a porté Bandiougou Danté, le...

Musk, Bezos, Zuckerberg : La folie des grands leurres

Elon Musk est désormais l’homme le plus riche du monde devant Jeff Bezos. Leurs fortunes cumulées ont augmenté de 217 milliards de dollars pendant la crise sanitaire. Avec Mark Zuckerberg, ils sont les principaux visages d’une nouvelle révolution industrielle sur fond de big data, d’intelligence artificielle et de robotique. Pour ces seigneurs 3.0, il ne s’agit pas seulement de conquérir le monde. Ils s’intéressent aussi à la colonisation spatiale et aux implants cérébraux. A notre intimité, notre temps, nos horizons philosophiques… Ils ont une certaine idée de ce que le monde doit être et sont bien décidés à nous y embarquer. Et si nous n’avions pas envie ? Et si nous rêvions d’autre chose ? Et si leurs rêves à eux étaient en fait nos pires cauchemars ? “Science sans conscience n’est que ruine de l’âme” écrivait François Rabelais. Et si le progrès technique n’était pas toujours synonyme de progrès humain, social ou éthique ?

Source : Le Biais Vert

Derniers articles

BIOMED