fbpx

BTP : La voûte nubienne révolutionne l’habitat au Mali

Sur le meme sujet

- PUB -Intelis

Dans plusieurs villages de la région de Dioïla, et au sud du Mali en général, construire une maison a demandait pendant des années la coupe d’arbres pour les charpentes en bois et la lutte pour économiser de l’argent pour un toit en tôle ondulée. Aujourd’hui, les familles se tournent vers une alternative: les maisons en briques de terre crue de style nubien qui sont moins chères, protègent les forêts locales en voie de disparition rapide et rendent les maisons plus fraîches dans la chaleur estivale qui s’aggrave, selon les experts.
Les maisons en terre aux toits de briques voûtés – un style adopté en Nubie au nord du Soudan – sont promues dans tout le Sahel, notamment au Burkina Faso, au Sénégal et en Mauritanie, dans le cadre des efforts visant à renforcer la résilience au changement climatique. «La plupart des gens, plus de la moitié, n’ont pas le logement décent dont ils rêvent car la construction coûte trop cher. Cela va changer avec la voûte nubienne », a prédit Chiaka Sidibé, 52 ans, maçon à Massako, l’un des villages de la région adoptant le nouveau style de construction.
Selon lui, «il vous suffit de fabriquer des briques de boue qui ne coûtent pas d’argent, et les autres villageois vous aident à construire votre maison ». L’architecture de boue a une longue histoire au Mali, un pays connu pour ses pittoresques mosquées de boue à toit plat et ses maisons construites dans un style datant du 13ème siècle. Les nouvelles maisons de Massako s’inscrivent dans cette tradition de boue – mais avec la torsion des toits en dôme.
Mamadou Sidibé, le propriétaire de l’une des maisons de style nouveau, dit que la construction d’une maison en terre battue a sauvé quatre ou cinq arbres qui auraient autrement dû être coupés comme supports pour un toit en fer. « Je ne doute pas que la voûte nubienne sera largement utilisée, même si elle est nouvelle pour nous », a déclaré cet homme de 47 ans, qui s’est porté volontaire pour promouvoir la technique auprès des voisins. «La première raison est la rareté des arbres que les gens coupent habituellement pour construire les toits de leurs maisons en briques de terre crue.»
Les économies de coûts sont également importantes. La toiture en tôle ondulée est la partie la plus coûteuse de la construction d’une nouvelle maison, a-t- il déclaré. Et les maisons aux toits en tôle peuvent être très chaudes pendant la saison sèche d’été et froides en hiver. Les murs lourds et le toit solide des maisons voûtées nubiennes ont suscité des éloges localement pour leur bonne adaptation au climat, les résidents affirmant qu’ils atténuent la chaleur extrême et réduisent la gravité de certaines maladies respiratoires et celles liées aux températures extrêmes.

MAÎTRES DE FORMATION
Le bureau local de l’Association la Voûte Nubienne, l’organisation non gouvernementale internationale qui promeut le style de construction de la voûte nubienne, a aidé à former des constructeurs locaux aux techniques de construction en briques de terre crue. L’objectif est de construire un marché durable et autosuffisant pour les maisons, a déclaré Moussa Diarra, le coordinateur local de l’ONG à Dioïla. «Cela peut prendre beaucoup de temps pour atteindre cet objectif, mais je suis convaincu que l’initiative réussira», a-t- il déclaré.
Déjà, la demande de maisons voûtées nubiennes a explosé à Massako, a déclaré Mamadou Sidibé. «Je me demande comment nous allons gérer toutes ces requêtes avant juin, lorsque la construction sera suspendue car il commence à pleuvoir. Nous recommençons à construire à la fin de la saison des pluies en octobre », a-t- il déclaré. Le projet a été reconnu par la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques comme un exemple du type de changement nécessaire pour réduire les émissions de carbone et renforcer la résilience face aux impacts du changement climatique.
Ismaël Diarra

- Publicité -

Plus d' articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publications recentes