fbpx

Banque malienne de solidarité : Les chiffres d’affaires en hausse, malgré la Covid-19

Sur le meme sujet

- PUB -Intelis

La Banque Malienne de Solidarité (BMS-SA) a tenu, le mardi 12 avril 2021 à son siège à l’ACI 2000, la 68ème session de son Conseil  d’Administration présidée, en l’absence de son Président Bokary TRETA, par l’Administrateur Ousmane Babalaye DAOU.

Cette session était essentiellement consacrée à : l’examen du point d’exécution du budget 2020 ; l’examen du rapport de gestion au titre de l’année 2020 ; l’examen du rapport des Commissaires aux comptes ; l’arrêté des Etats financiers et proposition d’affectation du résultat 2020.

Il ressort de cette session que l’exercice 2020 a été marqué à la BMS-SA par certains événements  néfastes à l’essor économique. Il s’agit notamment de : l’impact des activités de la Banque par la COVID-19 ; l’actualisation et l’adoption par le Conseil d’Administration de douze (12) manuels de procédures ; la signature de l’accord d’établissement entre la Direction Générale et le Comité syndical de la Banque ; la migration de DELTA PAIE 7.1.2 vers Amplitude-RH 7.5.1, offrant un plus large éventail de fonctionnalités pour la paie du personnel ; l’achèvement du programme des cinquante-deux (52) logements duplex de type F5 à Sébénikoro ; l’achèvement du programme de deux cent vingt (220) logements en faveur de la Mutuelle du Gendarme à Banankoro ; la nomination d’un Directeur des Risques et d’un Responsable Conformité conformément aux exigences de la Commission Bancaire ; la mise en œuvre d’un plan de départ volontaire pour onze (11) collaborateurs ; l’acquisition du logiciel Web Clearing pour la comptabilisation des effets normalisés.

Sur le plan financier, malgré un contexte socio-sanitaire difficile et une concurrence de plus en plus intense, les principaux indicateurs de la Banque ont enregistré une évolution très favorable. L’exercice 2020 a été marqué par une hausse du total bilan de la BMS SA.

En effet, de 841 milliards de FCFA au 31/12/2019, le total bilan est passé à 1 004 milliards de FCFA au 31/12/2020, soit une progression de 163 milliards de F CFA ou 19,38%.

Les ressources globales se chiffrent à 893 milliards de FCFA au 31/12/2020 dont 694 milliards de FCFA de ressources clientèle contre 747 milliards de FCFA au  31/12/2019 dont 549 milliards de ressources clientèle, d’où une progression de 26,49% au niveau des ressources clientèle. Il en résulte que la part de marché de  la BMS-Sa croît de 1,41 point, en passant de 17,88% à 19,29%. Ainsi, la BMS SA passe de la 2ème à la 1ère place selon l’indicateur ressources clientèle en 2020.

Les emplois se chiffrent à 623 milliards de FCFA au 31/12/2020 contre 537 milliards de FCFA au 31/12/2019, soit une progression de 86 milliards de FCFA ou 16,14% et une part de marché qui croît de 3,38 points, en passant de 18,85% à 22,23%.

Cela confirme la 1ère place de la BMS-SA en termes de contribution au financement de l’économie nationale.

Le résultat net, qui en découle malgré le contexte économique et sociosanitaire difficile, est bénéficiaire de 10,4 milliards de FCFA contre 6,8 milliards de FCFA en 2019, soit une hausse de 3,5 milliards de FCFA ou 52%.

Aussi, courant l’année 2020, la banque a continué de consolider son partenariat avec :

– Les SFD qui sont des partenaires dans le cadre du développement à la base ;

– Le FARE pour la garantie des PME dépourvues de suretés réelles ;

– L’APEJ, l’ANPE et le FARE dans le but de financer les projets des jeunes diplômés ;

– Le PACD pour le renforcement de la capacité de production des bouchers ;

– Le PACEPEP pour l’accroissement de la compétitivité des acteurs du secteur privé en matière de volaille, maïs, bétail/viande, lait local, fruits et légumes et artisanat ;

– Le FGSP pour la garantie des porteurs de projets auprès des banques ;

– Le FGHM pour la garantie des prêts hypothécaires des demandeurs de prêt à l’habitat ;

– L’IRC, le PAM et JIGISEMEJIRI pour des programmes humanitaires de soutien financier aux populations vulnérables.

 

Pour le nouvel exercice 2021, la BMS-SA entend poursuivre les grandes orientations ci-après : la création de deux (02) nouvelles agences dont une (01) à Bamako et une (01) autre à l’intérieur du pays (Malitelda et Nioro du Sahel); l’appui organisationnel, commercial et technique à la succursale d’Abidjan qui s’élargira à l’intérieur du pays à travers l’ouverture d’une (01) agence en 2021 (Ville de Daloa) ; le renforcement des ressources stables de la Banque par la recherche de nouvelles lignes de crédit à moindre coût auprès d’Institutions Internationales (BADEA, AFREXIMBANK , BID et BIDC); le renforcement de la position extérieure en devises de la Banque par souci de compétitivité à travers la signature de conventions avec de nouveaux partenaires de transfert rapide d’argent ; la poursuite de la politique de mobilisation des dépôts de la clientèle tout en améliorant la qualité du service ; la poursuite des efforts de la BMS dans le financement de l’économie nationale ; l’amélioration de la solvabilité par le renforcement des fonds propres de la banque.

www.investirmali.com

- Publicité -

Plus d' articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publications recentes