fbpx
27 C
Bamako
mercredi, 21 avril 2021

Accord de conciliation Untm/Gouvernement : Enfin l’Untm soulage les travailleurs compressés et les partants volontaires à la retraite!

Sur le meme sujet

- PUB -Intelis

Après des mois de rudes négociations, le gouvernement de la transition et l’Union nationale des Travailleurs du Mali (Untm) se sont enfin retrouvés autour d’un accord dont le procès verbal de conciliation a été paraphé le vendredi 05 février 2021 au grand soulagement de tous les Maliens. Le butin de la lutte syndicale de la plus grande centrale syndicale malienne prévoit de quoi soulager des années de souffrance des travailleurs compressés, des enseignants des Ecoles Communautaires (ECOM) et des partants volontaires à la retraite. Ce n’est pas tout, il prévoit une part de lion aux jeunes chômeurs maliens à travers le recrutement annoncé dans l’accord 23 728 jeunes diplômés dans la fonction publique.
La bonne nouvelle est venue libérée des milliers de travailleurs maliens de chagrin et de souffrance. Elle est le fruit de la lutte syndicale récemment entamée par l’Untm qui avait présenté au Gouvernement un mémorandum comportant 9 points de revendications. Ces revendications ont abouti à la signature d’un procès-verbal de conciliation le vendredi dernier. Le document volumineux de 13 pages rétablit définitivement dans son point 3 les Partants volontaires à la retraite dans leurs droits.
Le Gouvernement s’engage à payer les droits des partants volontaires avant le 31 mars 2021 après plusieurs dizaines d’années de lutte. Au chapitre des accords, au niveau du point 3 du cahier des doléances de l’UNTM, relatif à l’octroi aux partants volontaires à la retraite sans exception : Du Droit à pension conformément à l’accord-cadre avec l’USAID, la Banque mondiale, le PV de conciliation fait la mention suivante: « Le Gouvernement et l’Union des Travailleurs du Mali conviennent de la mise en place d’une commission pour déterminer les bénéficiaires et leurs droits afin de procéder aux payements avant le 31 mars 2021 ». Ce n’est pas tout, car les deux parties convenus aussi sur : « la mise à leur disposition du fonds de réinsertion au plus tard le 31 mars 2021 ».
Mais ce n’est tout. Au-delà des partants volontaires l’UNTM dans son cahier de doléances avait aussi accordé une place de choix à la situation des compressés. Notamment les travailleurs compressés des sociétés et entreprises d’Etat. Il s’agit notamment de : la COMATEX, l’ITEMA, la SMECMA, l’Azalaï Hôtel Tombouctou, entre autres. En commun accord : « le Gouvernement et l’UNTM conviennent de la mise en place d’une commission pour déterminer les bénéficiaires et leurs droits afin de procéder aux payements avant le 31 mars 2021 ».
Autre point réjouissant de cet accord entre le Gouvernement et ses partenaires sociaux est la promesse ferme du Gouvernement de recruter de 5 600 jeunes diplômés dans la fonction publique par an, pendant 5 ans.
Pour rappel, sur la même question relative à la réduction du chômage, l’Untm avait émis le vœu de voir le Gouvernement s’engager à procéder au recrutement de 20 000 jeunes dans la fonction publique en janvier 2021 avec comme exigence que ce dernier fasse le point de la situation des diplômés recrutés dans les corps de défense et de la sécurité.
En réponse à cette revendication de l’Untm, la partie gouvernementale s’est engagée entre autres à recruter 23 728 jeunes conformément à la prévision budgétaire de 2021, d’informer l’UNTM sur le nombre de jeunes à recruter pour le compte de l’armée en 2021, de même que l’information sur la situation des recrutements des années 2019 et 2020, même de ceux qui ne sont pas concernés spécifiquement des Accords de 2019.
www.investirmali.com

- Publicité -

Plus d' articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publications recentes