fbpx
39 C
Bamako
jeudi, 22 avril 2021

Seydou Coulibaly, un entrepreneur dans la course vers Koulouba

Sur le meme sujet

- PUB -Intelis

Depuis que sa probable candidature à la présidentielle de 2022 a été ébruité dans la presse, l’entrepreneur Seydou Coulibaly n’a apporté aucun démenti. L’on sait peu de chose sur la jeunesse de ce militant de l’ombre de l’ADEMA qui a commencé sa carrière comme directeur de projets dans les études techniques d’exécution au Mali et au Burkina Faso. Le natif de Markala a occupé les fonctions d’ingénieur de conception, d’études et de directeur de projets dans plus d’une dizaine de pays en Afrique de l’Ouest et Afrique centrale.

Actuellement, Seydou est le président de CIRA SAS, société qu’il a fondée en septembre 1991 avec un associé.Il est titulaire d’un diplôme d’ingénieur en Génie civil option Hydraulique de l’École nationale d’ingénieurs (ÉNI) de Bamako, d’un DESS en Aménagements hydro-agricoles de l’École d’ingénieur inter-états (ÉIER, Burkina Faso) et d’un Certificat de spécialisation en Hydraulique agricole de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) en Suisse.

Son parcours professionnel est bien connu. Il a commencé sa carrière comme Directeur de projets dans les études techniques d’exécution au Mali et au Burkina Faso. Il a occupé les fonctions d’Ingénieur de conception, d’études et de Directeur de projets dans plus d’une dizaine de pays en Afrique de l’Ouest et Afrique Centrale. Ainsi, il a son compteur professionnel une trentaine d’années d’expérience dans le domaine de la conception et la supervision des travaux d’infrastructures hydrauliques, de transport et de projets de développement rural et urbain.

Homo habilis
Jusqu’ici, on ne savait rien des activités politiques de l’homme qui passe pour un véritable faiseur de roi. « S’il propose un ministre, c’est son choix qui sera accepté », indique un analyste politique proche de la famille.Selon son entourage, le PDG de l’entreprise CIRA a toujours été proche de L’ADEMA dont il est un militant à la base dans sa localité natale deMarkala.
On raconte qu’à la faveur du renouvellement des instances du parti, Seydou a officiellement intégré un comité de la sous-section de Markala. Certains y voient une manœuvre visant à formaliser sa candidature aux primaires du parti pour la prochaine élection présidentielle dont les préparatifs sont en cours. Le patron de CIRA Mali a déjà rencontré des responsables de l’ADEMA qui roulent pour lui.
Mais il n’y a pas que l’ADEMA dans le viseur de l’homme d’affaires dont les relations avec de nombreux responsables du régime d’IBK sont profondes. Au sein du Rassemblement pour le Mali (RPM) tout comme au sein de l’ADEMA, des contacts sont noués. La mission de rassembler a été confiée, selon une source, à un ancien député de Ségou en la personne de Oumar BarouSoumounou,
Quoi qu’il en soit, Seydou est devenu l’homo habilis (l’homme habile) du Mali en matière politique comme en affaires. Des témoignages indiquent que la candidature de l’homme suscite de l’engouement auprès des cadres de plusieurs grandes formations politiques. Parmi les personnalités contactées au sein du RPM, le nom de Mamadou Diarrasouba, ancien député élu à Dioïla, est cité. Ce dernier et bien d’autres s’apprêtent à joindre publiquement le candidat Seydou.

Carnet d’adresse

Le patron de CIRA Mali est aussi un homme de réseau ayant des attaches dans le monde des affaires partout. Il est le 1er vice-président de la Chambre de commerce Canada Mali (CCCM) en charge des grands travaux et des relations avec les institutions maliennes
CIRA est l’un des leaders de l’ingénierie en Afrique et forme avec ses filiales le Groupe CIRA, présent dans plus de vingt pays en Afrique.

Seydou Coulibalyétait également 1er Vice-président délégué du Conseil national du patronat Malien (CNPM). Il est administrateur de la Fondation 2IE (Burkina Faso), de CORIS BANK International-Mali et de la Banque de Développement du Mali (BDM-SA). Il est2e Vice-Président du Conseil d’administration du Fond d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (FAFPA) -Mali. Ses proches indiquent qu’il possède une bonne maîtrise de la gestion des relations avec les partenaires bilatéraux et multilatéraux et institutions de financement régionales, continentales et internationales comme la Banque Mondiale, la Banque Islamique de Développement, la Banque Ouest Africaine de Développement, le Fond Européen de Développement, etc.
www.investirmali.com

- Publicité -

Plus d' articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publications recentes