fbpx
35 C
Bamako
dimanche, 18 avril 2021

Apple pourrait produire des voitures électriques à partir de 2024

Sur le meme sujet

- PUB -Intelis

Verra-t-on bientôt des « Apple Car » sur les routes ? Des bruits courent dans ce sens depuis quelques années déjà. Et, ce mardi 22 décembre, Reuters affirme que la multinationale, engagée dans le développement d’une technologie de conduite autonome, compte se lancer dans la production de voitures électriques dès 2024.
Le projet, baptisé « Titan », se baserait sur une technologie révolutionnaire à même de réduire drastiquement le coût des batteries et d’en augmenter l’autonomie, selon les sources anonymes citées par la très sérieuse agence de presse britannique.
L’ambition d’Apple en tant que constructeur automobile — dont les prémices datent de 2014 — aurait été réamorcée par le retour au bercail de Doug Field, après le passage de ce dernier dans les laboratoires de R&D de Tesla. L’innovation révolutionnaire évoquée par les sources, censée donner un avantage concurrentiel à la firme de Tim Cook — condition sine qua non pour se lancer dans la production de voitures de nos jours —, pourrait être la conception « monocellulaire » de batteries. À moins qu’il ne s’agisse de batteries lithium-fer-phosphate. « C’est le niveau supérieur, comme la première fois que vous avez vu un iPhone », compare une source.
Un immense défi, même pour Apple
Reuters note en effet que, même pour une multinationale membre des GAFAM, faire son trou dans l’industrie automobile n’est pas chose aisée. Mais, sans doute inspirée par le succès express de Tesla, Apple s’en croirait capable. « S’il y a une entreprise au monde qui a les ressources pour le faire, c’est probablement Apple. Mais en même temps, ce n’est pas un téléphone portable », aurait déclaré une source anciennement engagée dans le projet Titan. Selon l’agence de presse, si la rumeur se confirme, le fabricant d’iPhone sera certainement dans l’obligation de nouer un partenariat avec un constructeur automobile pour assembler ses « Apple Car ».
L’une des sources interrogées par Reuters nuance toutefois ses propos, et rappelle qu’il est également possible que l’entreprise californienne se contente de commercialiser son système de conduite autonome, qui serait alors équipé sur des véhicules d’autres marques. L’agence précise en outre que le l’hypothétique « Apple Car », initialement prévue pour 2024, pourrait aboutir en 2025 en raison de la pandémie de Covid-19. Le fabriquant de smartphones n’a, pour l’instant, pas réagi à la publication de Reuters.

Source: Business Insider/ MCP, via invetirmali.com

- Publicité -

Plus d' articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publications recentes